Contexte

Rivière Drôme au seuil SMARD

La Directive Cadre  sur l’Eau (DCE) du 23 octobre 2000 fixe aux États membres des objectifs quantitatifs et qualitatifs de bon état des masses d’eau. Les États doivent notamment résorber les éventuels déséquilibres entre les volumes prélevés pour différents usages et les ressources disponibles. La transposition en droit français à travers la Loi sur l’eau et les milieux aquatiques (LEMA) de 2006 prévoit le calcul de volumes maximum prélevables dans certaines zones à déficit hydrique structurel, les Zones de Répartition des Eaux (ZRE).

La Drôme est une rivière qui souffre d’étiages sévères en période estivale, en moyenne 3 années sur 4.

Son bassin versant est classé en ZRE, soulignant ainsi le déséquilibre entre l’usage et la ressource.

Une étude réalisée de 2010 à 2012 a permis de définir les volumes prélevables en moyenne  4 année sur 5 sans avoir besoin de recourir à des arrêtés de restriction et sans pénaliser le milieu aquatique.

Malgré les mesures adoptées au cours des dernières décennies (création de la réserve de Juanon en 2003, économies d’eau réalisées par les irrigants), qui ont permis de passer l’effort collectif de réduction des prélèvements de 40% à 15%, la situation n’était toujours pas satisfaisante et de nouvelles solutions devaient être trouvées pour s’affranchir des prélèvements dans la rivière Drôme.

Ce projet de maillage des réseaux de Crest Nord Bas Service avec les réseaux d’Allex-Montoison s’inscrit donc dans un projet global sur le Val de Drôme. Ce projet global, pointé dans le PGRE de la rivière Drôme, est conditionné par l’aboutissement de chaque projet des territoires d’Allex-Montoison, Crest Nord et Crest Sud.

Les schémas suivant synthétisent la situation actuelle et à venir :

OBJECTIFS

L’objectif du présent projet est de mettre en place la meilleure configuration possible des réseaux d’Allex-Montoison et de Crest Nord Bas Service afin d’utiliser au mieux les 2 ressources disponibles : Eau du Rhône et Nappe d’Allex.

Et supprimer totalement les prélèvements directs en période d’étiage (01/06 au 15/09) dans la rivière Drôme (seuil des Pues et seuil SMARD). Seul le prélèvement au seuil SMARD destiné à l’alimentation de la réserve de Crest Sud sera maintenu.

L’étude d’optimisation du dimensionnement du maillage entre les réseaux d’Allex-Montoison et de Crest Nord Bas Service réalisée par le bureau d’études Ca’Eau à la demande du SID définit la meilleure configuration possible des réseaux et les travaux nécessaires :

– Aménagement du champs captant de la station de pompage d’Allex : remplacement du puits d’essai réalisé en 2007 par deux puits

– Reprise des installations électriques, d’automatisme et raccordements hydrauliques nécessaires à la mise en œuvre de ces 2 puits.

Ces travaux ont été réalisés. Le champ captant d’Allex est ainsi composé de 4 puits d’une capacité unitaire de 250 m3/h refoulant directement sur le réseau de distribution.

– Séparation du réseau d’Allex-Montoison en un réseau Haut Service alimenté par l’eau du Rhône et en secours par le réseau du Sud Est Valentinois et un réseau Bas Service alimenté par le champ captant d’Allex

– Maillage du réseau Haut Service d’Allex-Montoison avec le réseau Bas Service de Crest Nord afin de permettre l’alimentation de ce réseau par l’eau du Rhône

Coûts et financements

Le montant total de travaux subventionnables est de 1 526 734,90 € HT.

Le plan de financement est le suivant :

  • FEADER : 490 387,92 €
  • Agence de l’Eau : 466 000 €
  • Conseil Départemental de la Drôme : 265 000 €

Soit un financement total de 80%.

Ce projet a également fait l’objet d’une étude économique financée par l’agence de l’eau à hauteur de 70%.